L’escroquerie de la musique atonale (conférence)

Conférence sur la musique atonale par Jérôme Ducros.

« En 1934, à cet égard, Schönberg laisse échapper une étrange fulgurance, dont on n’a pas pris encore toute la mesure. «Il y aura toujours, dit-il, de la musique tonale, car il faudra toujours de la musique populaire». Les bras nous en tombent. Il est insensé, quand on y pense, qu’un compositeur mette au point un langage dont il pressent qu’il ne pourra pas être celui de la musique populaire. Il est malheureux, d’une certaine façon, qu’il n’ait pas pris la peine de développer cette prémonition, car après tout il avait fait le plus difficile en reconnaissant avant l’heure que la musique populaire ne serait jamais atonale. Il lui suffisait de pousser un peu le raisonnement pour arriver à la conclusion que la musique atonale ne serait jamais populaire ».

 » Si «être moderne», c’est «refuser la norme», que dois-je faire quand le moderne est devenu la norme? Si mon professeur m’ordonne d’être moderne, tout en m’expliquant qu’ «être moderne», c’est «désobéir à ses professeurs», que dois-je faire? »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s